THE COVE - La baie de la honte

Projeté

Le sourire d'un dauphin est une tromperie de la nature. Il crée l'illusion qu'ils sont toujours heureux. Mais ils sourient encore après leurs morts.

Titre VO : THE COVE

Genre : Documentaire , Drame

Date de sortie : 2009 - Durée 1h34

De : Louie Psihoyos

Avec : Richard O'Barry, Louie Psihoyos, Simon Hutchins

Nationalité : Américain

Pitch :

Un documentaire choc suivant les pérégrinations de Ric O'Barry, ancien dresseur de Flipper devenu activiste, qui enquête sur la chasse au dauphin à Taiji au Japon. Oscar du meilleur film documentaire 2010.

Résumé :

Après s'être fait connaître dans les années 60 par la série Flipper, l'ex-dresseur de dauphins Ric O'Barry est aujourd'hui un défenseur acharné des cétacés. A Taiji, au Japon, il se mobilise contre le massacre de plusieurs milliers de dauphins par an, perpétré à l'abri des regards.
Avec l'équipe de l'Oceanic Preservation Society, O'Barry entreprend de révéler la vérité sur Taiji au monde entier. Malgré l'hostilité de la police locale et des pêcheurs, O'Barry et ses complices réunissent une équipe de choc : cadreurs et preneurs de sons sous-marins, spécialistes d'effets spéciaux, océanographes et plongeurs en apnée réputés se lancent dans une opération secrète destinée à rapporter des images de la petite baie isolée...

Notre avis :

On peut regarder un film pour de multiples raisons : Parce qu’il pleut dehors, parce que l’on aime une actrice, pour partager des émotions avec nos proches, bref, il y a des centaines de raisons valables qui restent propres à chacun.

The Cove appartient à la catégorie des films que l’on se doit de voir. C’est un choc, un appel au sursaut éthique, un film lanceur d’alerte.

Alors, plutôt que de vous parler de ce documentaire, de son histoire et de ses qualités qui ont fait de lui le lauréat des Oscar 2010 et du si prestigieux festival de Sundance, permettez que je mette un peu de mon anecdote personnelle dans cet avis de cinéphile :

« Enfant, je suis allé dans un «parc marin». Pour être plus précis, j’y ai suivi mes parents avec un enthousiasme pur, en bouillonnant d’une excitation frénétique propre à tout gamin à l’approche d’une rencontre avec le vrai Flipper.

Une fois le spectacle animalier et musical terminé, j’étais comblé. J’avais vu des dauphins faire des cabrioles incroyables. Une orque nous avait même craché dessus. C’était le top du top de la sortie en famille.

Avant de quitter cet « aquarium spectacle » du sud de la France, nous nous sommes arrêtés le long d’un tout petit bassin où une orque semblait bizarre. Elle ne nageait pas comme celle du show et soufflait le long du bord, immobile et seule. Un ami de mes parents qui nous accompagnait et qui vivait sur place nous confiait qu’une baleine était morte dans ce parc quelques années auparavant. D’après lui, elle avait tenté de s’évader en sautant de sa prison liquide et serait morte étouffée par son propre poids sur le béton entourant sa piscine.

Ce récit tragique cumulé à cette orque isolée et malade, je ressentais une « douche froide interne » comme seule l’enfance peut vous en procurer. Tout l’enthousiasme accumulé lors de cette visite, s’évanouissait en un claquement de nageoire. Dans ma tête d’enfant, je comprenais que ce parc d’attractions n’avait pas que des bons côtés. Mais je n’avais bien sûr pas tout compris.

20 ans plus tard, en regardant The Cove, j’ai compris. » Pierre Marcel

Meilleur film documentaire, cérémonie des Oscars 2010

The Audience Award, festival du film de Sundance

The Audience Award, festival du film Hot Docs

Golden Space Needle, festival du film international de Seattle

Best Feature Documentary, festival du film de Galway 2009

Audience Award, festival du film des Silver Docs

Audience Award, festival du film de Sydney

Best Theatrical, festival du film Blue Ocean

Best in Festival, festival du film Blue Ocean

Truly Moving Picture, festival du film du Heartland

Audience Award, festival du film de Maui

Best Feature Film, festival du film de Nantucket 2009

Best Storytelling, festival du film de Nantucket 2009

Winner, festival du film de Newport Beach

Réalisateurs

Louie Psihoyos

Scénario

Mark Monroe

Production

Paula DuPré Pesman

Producteur

Fisher Stevens

Coproducteur

Olivia Ahnemann

Producteur associé

Charles Hambleton

Directeur de la photographie

Brook Aitken

Monteur

Geoffrey Richman

Production

Maple Pictures

Distributeur France

EuropaCorp Distribution

DISTRIBUTION

Richard O'Barry

Louie Psihoyos

Simon Hutchins

Mandy-Rae Cruickshank

Kirk Krack

Dave Rastovich

Scott Baker

Brooke Aitken

Charles Hambleton

Joseph Chisholm

Hayden Panettiere

Isabel Lucas

Paul Watson

Joe Chisholm

Roger Payne

John Potter

Mandy-Rae Cruikshank

Tetsuya Endo

Scott Baker

Brook Aitken

 

Compositeur = J. Ralph

C'est pour bientôt...

Le sourire d'un dauphin est une tromperie de la nature. Il crée l'illusion qu'ils sont toujours heureux. Mais ils sourient encore après leurs morts.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis

Ajouter un avis